L'Académie de Minuit
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Folie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ainariël
Professeur de Namida
avatar

Nombre de messages : 2773
Age : 24
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Folie.   Mer 30 Aoû - 17:01

Alors c’est vrai ? « Il » existe vraiment. Je… J’ai encore du mal à y croire, c’est tellement invraisemblable. Non. Non, je dois me tromper. Il est tard, je suis fatigué et je dois avouer que la bouteille est à moitié vide. Moitié vide ? Que m’arrive-t-il, je deviens pessimiste, avant je voyais le bon côté des chose : « Mais non, elle est à moitié pleine ! » Et maintenant, maintenant… Comment cela se peut… ? Enfin si je le sais, mais je me refuse d’y croire. Comment cette chose pourrait me faire ça ? Et puis c’était une hallucination due à l’alcool, j’en suis sûr, du moins à moitié… De plus je ne crois pas au surnaturel et à toutes ces choses comme le destin, l’horoscope, … Maintenant j’en suis convaincu, j’ai rêvé, oui c’est ça, ce n’était qu’un rêve. Un stupide rêve. Je suis rassuré, je me détends. Soudain, ses formes me reviennent à l’esprit. Je cris. Mais pourquoi moi ? Moi ? J’ai toujours été le souffre douleur depuis que je suis tout petit, mais maintenant j’ai grandi, tout cela à changé, je suis chef d’entreprise. La peur m’envahie. Et si je deviens fou ? Mes rêves s’envoleraient, mon boulot, mes amis et ma famille. Famille ? J’arrive encore à y penser ? Ils ne m’ont jamais soutenu, je les hais, je les HAIS !! Ils ne m’aideraient pour rien au monde, ils préfèrent Joshua. Maman ne m’a jamais aimé, si elle m’a gardé c’est juste parce que l’avortement était interdit, mais je sais que si elle avait pu je ne serai pas là car je lui rappelle son plus gros chagrin d’amour, cet homme qui l’abandonna quand il sut qu’elle était enceinte, il fut lâche et il partit. La laissant seule, enfin non, il y avait moi, l’enfant qui avait tout gâché. Tandis que Joshua, elle l’a désiré avec son nouveau mari Matt. Depuis ce jour, cette grossesse, je me suis enfui et je ne suis jamais revenu. Comment vont-ils ? M’ont-ils cherché ? Sont-ils heureux ? Non, pourquoi je pense à ça ? Je suis sûr qu’ils étaient enchantés que je parte comme ça au moins je ne suis plus dans leurs pattes.
Il ne faut plus que je pense à tout cela, ces moments tristes, maintenant j’ai un frère, un ami, un parent, ma bouteille. Je la bois, de l’alcool coule dans mon cou mais je suis trop saoul pour m’en apercevoir, non ce que j’aperçois ce sont mes malheurs passés. J’essaye de les refouler depuis des années mais un jour il faut qu’ils ressortent et ce jour est aujourd’hui. Des larmes roulent sur ma joue. Quoi je pleure ? Cela ne m’était jamais arrivé, un homme ne doit pas pleurer. Pourtant, je commence à sangloter et je fonds en larme. Cela me soulage, soudain pris d’un excès de colère je pris ma télécommande et la jetai contre ma télévision. Ma télé, mon deuxième ami, que ferai-je sans elle. Voir le malheur des autres aux informations m’emplie de joie, peut-être que cela me permet d’oublier que j’en ai aussi. Oui, je crois que je me nourris des mésaventures des autres, cela me rend plus fort, grâce à cela j’oublie, j’oublie.
Cela fait une semaine que je ne suis pas allé travailler, mais cela m’est égal, maintenant j’ai un autre ami, oui un troisième. Il me fait peur mais je suis fasciné, je crois que pour lui je pourrais tuer…
Je le sens souvent à côté de moi, lui au moins ne me laisse jamais tomber, je peux compter sur lui, je sais qu’il m’épaulera toujours, sans doute toute ma vie. Vie ? Quel mot horrible, laid ! Je préfère de loin le terme mort, cela me rappelle ma passion, la réflexion. Pourquoi ? Je me suis souvent poser cette question, mais depuis peu j’ai trouvé. Qu’y a-t-il après la mort ? Qu’est-ce que la mort ? Et tant d’autres énigmes, cela occupe la plupart de mes journées et je suis souvent tenté de prendre un couteau et d’aller voir par moi-même mais « il » m’en empêche, j’ai même des fois l’impression qu’il me souffle à l’oreille : « Pas encore, mais bientôt, promis » Mais ces paroles ne me réconfortent pas au contraire, elle m’énerve au point de tuer quelqu’un même un de mes meilleurs amis, faudrait-il seulement que j’en ai…
Le grand jour est arrivé, je le sens. Je vais enfin pouvoir comprendre ce qu’est la mort, je sens la présence autant excitée que moi. Pourquoi veut-elle que je meure ? Qu’est-ce qu’elle y gagnera ? Mais peut-être qu’elle est la mort, alors cela expliquerait tout… Si ma supposition est exacte, pourquoi être resté si longtemps à côté de moi ? Peut-être pour semer le doute en moi, pour m’éloigner de ceux que j’aime, pour être sûr que je vienne à elle. Ce sentiment à l’égare de ma mère remontait en moi, la haine. Il m’a trompé ! Lui, mon ami ! Je le déteste ! Je voudrais qu’il meure ! Mais comment ? Il est la mort. Il ne peut mourir car il l’est déjà, du moins il me semble.
Je ne veux plus mourir, pas pour lui, il ne mérite pas ce cadeau ! Non, je resterai en vie, je retrouverai mon travail et mes quelques amis. Pendant que je pensais à cela, mon esprit s’engourdie, je ne savais pas vraiment où je me trouvais, je commençais à oublier ma colère, je devenais docile. J’entendis une voix tout au fond de moi me dire de prendre l’ascenseur pour aller sur le toit. Elle était belle, pourquoi résister, une merveille ne peut être que pacifiste. Je lui obéis donc. Quand je fus arrivé, je m’approchai du bord comme me le proposait ce murmure. À la fenêtre de l’immeuble d’en face, je vus ma mère affolée. Pourquoi était-elle comme ça ? Elle ne s’était jamais souciée de moi. Puis quelques souvenirs me revinrent, je revis mon enfance, j’étais heureux, il n’y avait jamais eu de Joshua et ma mère m’avait toujours aimé. Je me rappelais de tous, c’est lui, il m’avait brouillé tous mes souvenirs ! J’allais pouvoir retrouvé ma famille, elle m’attendait depuis une semaine… Mais une force invisible me poussa, je tombais.
« Maman, je t’aime !! »
Ce fut mes derniers mots.

_________________
Background
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f0urbe-ries.skyblog.com/
 
Folie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farindar :: Près du feu :: Le coffre aux écrits-
Sauter vers: